Paranoïa du quotidien

Selon le DSM-5 (Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux dans sa cinquième version), la caractéristique essentielle de la personnalité paranoïaque est « un mode général de méfiance soupçonneuse envahissante envers les autres dont les intentions sont interprétées comme malveillantes ».

Pendant la période de confinement liée à la pandémie de covid-19 lors de mes déplacements dans les rues de Pau et de Billère (dans la limite d’un rayon d'un kilomètre autour de mon domicile), mon attention fut attirée par les multiples avertissements et dispositifs contre les intrusions et les effractions. S’ils sont peut-être justifiés, ils témoignent d’un sentiment d’insécurité qui n’a pas été sans me rappeler une certaine forme de paranoïa. J’ai voulu illustrer ce sentiment par cette série de photographies.

J’ajouterais qu’à mon sens, la paranoïa est le seul trouble psychiatrique qui soit contagieux. Cependant, la contagiosité n’est pas inéluctable. L’esprit, lui aussi, peut sécréter ses anticorps. Ce que in fine j’ai voulu suggérer.