Et les réverbères furent

Selon la Bible (Génèse 1:3) Dieu dit : Que la lumière soit ! Et la lumière fut. Il fallut, cependant, attendre 1667 pour que les réverbères fussent. Les grandes villes existaient depuis longtemps déjà, mais s’avéraient dangereuses la nuit venue. De nos jours, les réverbères sont des éléments omniprésents du mobilier urbain. Ils contribuent allègrement à la pollution lumineuse, renvoyant les astronomes sur de lointaines montagnes. Ils désorientent les animaux diurnes et nocturnes, prenant ainsi leur part à la disparition de la biodiversité. De plus, ils consomment de l’électricité et, hormis quelques rares installations munies de panneaux solaires, ils contribuent au réchauffement climatique. Certains allèguent qu’ils seraient utiles à la sécurité. Celles des piétons ? Celle des automobilistes ? Ces derniers n’auraient-ils pas de phares sur leur véhicules ?

Néanmoins, les réverbères permettent aux designers de se faire plaisir en créant une certaine esthétique et me donnent l’occasion (et non l’opportunité) d’exposer une série de photographies intitulée Et les réverbères furent.


Verticalité   Miami Downtown   Pau New York